Suivez-nous
sur Linkedin
Suivez-nous
sur Twitter
Retour aux actualités

Nettoyage et services associés : les innovations se multiplient

Clean Kong robot nettoyageLes experts d’Auris Finance sont formels : la crise de la Covid-19 a été un véritable accélérateur d’innovation pour le secteur du nettoyage et des services associés. Pour faire face à de nouveaux besoins, les entreprises spécialisées ont dû très rapidement livrer de nouvelles solutions. Distanciation sociale oblige, les outils permettant de se passer de toute intervention humaine ont été particulièrement plébiscités. Le point sur les toutes dernières innovations.

Une robotisation accrue des outils

L’entreprise est aixoise, mais c’est à Singapour qu’elle s’est distinguée. Le 31 mars 2021, la société Erylon livrait son tout premier robot dans la cité-État insulaire. Une véritable révolution dans le monde du nettoyage des locaux tertiaires. Grâce à ce robot désormais, nul besoin de mettre en place d’importants échafaudages ou d’appareiller des professionnels du nettoyage pour des prestations hautement risquées : le robot, suspendu par un câble posé sur le toit de l’immeuble, est piloté depuis une télécommande. Avec ce robot, Erylon se veut également en pointe sur le traitement des eaux usées : trois litres d’eau seulement suffisent à nettoyer 100 mètres carrés de surface vitrée. Baptisé Clean-Kong, ce robot avait réalisé ses premiers tests en France en 2018 chez son client BASF.

Nettoyer et désinfecter sans aucune intervention humaine

Autre innovation majeure, cette fois directement liée à la pandémie, celle venue d’un groupe helvétique qui, à l’automne 2020, a livré une solution de désinfection par robots. Équipé de lampes ultra-violet, ce robot éradique les virus des surfaces. Il permet notamment d’être utilisé dans les transports en commun (avions et trains) ou encore dans les open-space au départ et à l’arrivée de nouveaux usagers. Téléguidé, ce robot permet de limiter la présence de nettoyeurs dans des zones à risque de contamination élevé.

À long terme : une baisse des coûts de fonctionnement

Parmi les avancées permises par ces robots nouvelle génération : la sécurisation des modes opératoires. Ces robots pilotés à distance permettent aux travailleurs de se prémunir des risques : aucune passerelle n’est montée pour le nettoyage en façade et aucune intervention humaine n’est nécessaire pour le nettoyage de zones risquées, à l’instar d’espaces de bureaux potentiellement contaminées par un virus. Dans l’Orne, le robot S6maxV de Roborock est actuellement à l’essai. Équipé d’une caméra et pilotable à distance à partir d’un téléphone portable, il pourrait à terme remplacer l’agent de nettoyage en s’occupant, chaque matinée, de nettoyer le couloir et les salles d’une maison de santé, avant l’arrivée des médecins et des patients.

Le secteur du nettoyage de plus en plus technologique

Si ces différentes avancées techniques sont le fruit d’un important investissement en recherche et développement, à terme, elles pourraient permettre aux entreprises de nettoyage de revoir à la baisse leurs coûts de fonctionnement. À l’avenir, les entreprises de nettoyage et service associés qui se distingueront seront ainsi sans conteste celles qui auront su miser sur le déploiement des nouvelles technologies.