Retour aux actualités

10/02/2024

Les principales transactions dans le secteur de la propreté en 2023

Bilan nettoyage

Un impact modéré de la conjoncture économique

Malgré les difficultés rencontrées par les acteurs du secteur de la propreté et les freins potentiels aux acquisitions (hausse des taux d’intérêt, revalorisations salariales impactant les marges des acteurs de la propreté), le secteur s’est montré très dynamique en 2023, enregistrant un nombre de transactions comparable à l’année dernière.

En 2023, l’activité des entreprises du secteur est restée résiliente (+5.5% de croissance). Cette croissance a été à nouveau stimulée par des moteurs à long terme tels que l’augmentation du parc de logements collectifs à nettoyer en France, ainsi que par la diversification de l’offre de services des opérateurs. Les services de nettoyage étant une activité récurrente, l’impact de la conjoncture économique dégradée sur les revenus du secteur a pu être limité. Toutefois, dans le domaine du nettoyage courant, qui représente 80% du chiffre d’affaires du secteur, la hausse des défaillances d’entreprises en France et l’impact du travail hybride ont pu affecter les besoins en nettoyage.

Dans la propreté industrielle, malgré la crise énergétique entraînant des arrêts temporaires d’usines et limitant temporairement les surfaces à traiter en hiver, l’activité a augmenté de 6,5%, surperformant l’ensemble du secteur.  Bien que la revalorisation des tarifs des opérateurs soit restée modérée, ces derniers ont persisté dans leurs efforts de diversification des services pour créer de nouvelles sources de revenus et se tourner vers des activités à plus forte valeur ajoutée. Toutefois, la hausse des défaillances d’entreprises dans l’économie générale au cours des derniers mois a affecté la base potentielle de clients des entreprises du secteur.

Les enjeux clés du secteur

Malgré la mise en lumière des métiers du nettoyage suite à la crise sanitaire, les sociétés de propreté font face à des défis persistants en matière de recrutement et de rétention des salariés. Une première difficulté réside dans les horaires souvent décalés des employés, notamment en dehors des heures de bureau dans le secteur tertiaire. La rémunération, souvent jugée insatisfaisante, constitue un autre obstacle majeur, accentuant les difficultés du secteur à attirer et retenir les talents.

Les entreprises de services de nettoyage font face à une forte intensité concurrentielle, due à la faible différenciation des prestations sur le cœur de métier. Afin de relever le défi, la tendance est à la diversification, notamment pour les grands groupes qui proposent davantage de services associés leur permettant d’élargir leur offre afin de devenir le principal prestataire de leurs clients, tout en explorant des services à plus forte valeur ajoutée.

L’engagement croissant des sociétés du secteur en matière de RSE représente un atout significatif pour la marque employeur. Cet engagement permet de répondre à plusieurs objectifs, allant de l’obtention de contrats auprès des donneurs d’ordres, pour qui le choix d’un prestataire engagé sert également leur propre stratégie, à l’amélioration de l’image de marque vis-à-vis des employés et des recrues potentielles. Un partenariat stratégique entre l’AFNOR et la FEP vise à soutenir les entreprises de la propreté dans leur engagement RSE, matérialisé par le label « Engagé RSE ».

Les opérations de croissance externe comme levier de croissance

En raison d’une vive concurrence au sein du secteur, plusieurs sociétés de nettoyage adoptent une stratégie de croissance externe. Cette tendance concerne tant les leaders que les entreprises de plus petite taille, désirant passer un cap dans leur développement. L’objectif principal est d’atteindre plus rapidement une taille critique, permettant ainsi la répartition des coûts fixes sur un volume de revenus plus vaste. En outre, cette stratégie vise à améliorer la notoriété des entreprises, acquérir de nouvelles compétences et absorber les concurrents.

L’exercice précédent a été rythmé par des opérations significatives impliquant les leaders français du secteur (ATALIAN et GSF). En 2023, le rapprochement de DERICHEBOURG et d’ELIOR a également été un exemple marquant du dynamisme des acteurs du secteur. Les opérations de croissance externe sont motivées par les mêmes impératifs que les années précédentes, à savoir la densification du maillage géographique et l’acquisition de nouveaux savoir-faire, comme en témoigne l’acquisition d’OXYGENE par CHALLANCIN en septembre 2023, permettant au groupe d’étendre son réseau dans les Hauts-de-France, et l’acquisition de CARONET par NICOLLIN, acteur majeur de la gestion des déchets, poursuivant sa diversification vers les métiers du nettoyage industriel et de la vitrerie.

Les sociétés de nettoyage ont également ouvert leur capital à des fonds d’investissement pour soutenir leur stratégie de croissance, comme le groupe MILLENIUM, spécialisé dans le nettoyage dans l’évènementiel, qui a accueilli UI Investissement et ESFIN Gestion à son capital en octobre 2023. Cette démarche vise à permettre au groupe de se développer, notamment dans les évènements sportifs liés aux JO 2024, ainsi que dans les évènements culturels ou atypiques, tout en étendant ses activités en régions. L’année 2024 s’annonce prometteuse avec de nombreuses opérations de rapprochement en cours, dont certaines de premier plan comme en témoigne celui d’ONET et d’ISS France.

Bilan des fusions-acquisitions

Date opérationSociété cibleImplantation cibleAcquéreurCA société cible (M€)
janv.-23ECO'CLEANGrand EstCOSTA EXPANSION-CFHA0.9
janv.-23MAINTENANCE INDUSTRIEÎle-de-FranceBEAUTIFUL LIFE SERVICES20
janv.-23GROUPE CRISTALOccitanieTAOE MANAGEMENT8
févr.-23CARONETGrand EstGROUPE NICOLLIN8
févr.-23HYGENIEPays-de-La-LoireEMN1
févr.-23KOALA PROPRETEÎle-de-FranceECOFIN8
avr.-23PNSGrand EstNSI GROUPE2.7
mai-23CLÉMOTPays-de-La-LoirePOUSSIN PROPRETÉ – SNEG2.2
juin-23GRUPPO INDACOItalieELIS5
juin-23SB2CPays-de-La-LoirePRO IMPEC2
juil.-23CLDEspagnePAPREC-
juil.-23RHONISAuvergne-Rhônes-AlpesNSI GROUPE3.7
juil.-23MTLEspagneONET2
juil.-23AGNÎle-de-FrancePVO GROUPE6
juil.-23SOL VIT NETBretagneEMN6
août-23COPRO'NETHauts-de-FranceHOLDING ETIENNE FINANCES-
sept.-23PNS PREVOTEAUNormandieCANDOR10
sept.-23OXYGENEHauts-de-FranceCHALLANCIN2.1
oct.-23SERDENETProvence-Alpes-Côte d'AzurROCHE AZUR-
oct.-23TUR FREDProvence-Alpes-Côte d'AzurROCHE AZUR-
nov.-23OCEA'NETPays-de-La-LoireEMN-
nov.-23CALZATI NETTOYAGES SERVICESAuvergne-Rhônes-AlpesEMN7
déc.-23BREATHE CLEANCanadaRIGHT TIME-
Répartition du CA des cibles
Répartition des transactions sur l'année 2023
Répartition des cibles

Sources : Le Monde de la Propreté, Services Propreté, Prévisions Xerfi