Retour aux actualités

14/10/2021

PME, pensez à la croissance externe !

croissance externe acquisition

croissance externe acquisitionPar frilosité ou manque de connaissance des cibles, les dirigeants de PME restent peu enclins aux opérations de croissance externe. Pourtant, une opération d’acquisition est un formidable levier d’accélération du développement d’une entreprise. À condition toutefois de maitriser les risques. Forts de leur expertise sectorielle, les spécialistes d’AURIS Finance vous donnent les clés pour aborder une opération de croissance externe.

La France est un pays de PME. Il existe ainsi près 4 millions de PME en France. Si une grande majorité sont des très petites entités (moins de dix salariés), une part non négligeable d’entre elles sont déjà fortement développées. On estime à 150 000, le nombre d’entreprises qui comptent entre 10 et 250 collaborateurs et dont le chiffre d’affaires se situe en deçà de 50 millions d’euros.

Un chiffre à mettre en regard des 5 700 ETI, qui comptent entre 250 et 4999 salariés et dont le chiffre d’affaires n’excède pas 1,5 milliard d’euros. Reste que, pour l’heure, les deals en fusions-acquisitions en France sont largement portés par des ETI. Ces grandes entités n’hésitent pas à se positionner sur des sociétés cibles pour faire grandir leur activité. Au sein des PME, en revanche, les stratégies de croissance externes sont rares. En bons pères de famille, les dirigeants d’entreprises misent avant tout sur la croissance interne et les innovations maison pour développer leur business.

Une opération de croissance externe pour changer d’échelle

Pourtant, l’acquisition de sociétés concurrentes ou complémentaires peut permettre d’atteindre un gain de taille notable en un temps limité. En effet, une fois l’opération réalisée, l’entité acquéreuse dispose du tissu productif de l’entreprise cible. Elle dispose également de l’ensemble de ses forces vives : collaborateurs, canaux de distribution, stocks, brevets, produits, services… De quoi opérer un bond stratégique majeur.

Lors du rachat d’une société concurrente, l’acquisition va permettre d’augmenter rapidement les parts de marché. C’est notamment le cas sur des marchés matures, où une croissance rapide ne peut être permise que par l’acquisition de concurrents. Autre bénéfice majeur : la mutualisation des coûts (production, logistique…). Enfin, une opération de croissance externe peut permettre à l’entreprise de percer de nouveaux marchés et de se déployer hors de son pays d’origine. Il est en effet plus aisé de pénétrer de nouveaux marchés à l’international en s’implantant via des structures déjà existantes.

Des opérations parfois risquées

Malgré les nombreux avantages, les dirigeants de PME restent frileux. Rares sont ceux à se lancer dans une opération de croissance externe. En cause : les risques inhérents à chaque opération. Tout d’abord, les risques peuvent être financiers. En effet, une acquisition nécessite une mobilisation importante de fonds qui induisent souvent un endettement ou une ouverture de capital. L’entrée au capital de nouveaux investisseurs peut être source de déconvenues pour un dirigeant qui a pour habitude de faire ses choix seuls.

Enfin, sur le plan humain, l’arrivée d’une nouvelle entité peut bousculer les habitudes de fonctionnement des collaborateurs. Il convient donc de veiller à l’ensemble des enjeux sociaux d’une acquisition. Les doublons de poste, les cultures d’entreprises en place dans chaque entité, sont autant de paramètres à évaluer avant de se lancer dans une acquisition.

Les experts d’AURIS Finance à vos cotés

Quelle que soit la taille de votre entreprise, les experts d’AURIS Finance vous accompagnent dans vos projets. Dans un premier temps, ils vous aideront à délimiter le périmètre de vos ambitions d’acquisitions. L’idée étant d’opérer un choix ciblé, en fonction des besoins de votre entreprise et non en fonction d’une opportunité de marché. Spécialistes indépendants, les experts d’AURIS Finance sont à même de vous aider à structurer votre financement.

Leur rôle est également de veiller à la maitrise financière de l’opération ainsi qu’à la bonne évaluation de la société cible. Enfin, ils pourront vous accompagner dans la mise en place d’un plan stratégique de développement une fois la cible acquise. Un plan qui comprendra l’ensemble des forces vives de la nouvelle entité, et notamment le volet humain.


#AURIS Finance #Fusion-Acquisition