Retour aux actualités

Eiffage Énergie Systèmes se positionne sur Snef Telecom

Telecom 5G Snef TelecomLe groupe de construction et de concessions français – via sa branche énergie- vient de s’offrir 70 % de Snef Telecom, spécialiste des réseaux fixe et mobile. Avec ce rachat, Eiffage fait son entrée sur le marché des infrastructures télécoms. Les experts d’AURIS Finance, cabinet de conseil en opérations de fusion acquisition décryptent ce nouveau mouvement de marché.

L’annonce a été faite le 6 mai. Dans un communiqué de presse, Eiffage a annoncé son entrée en négociations exclusives avec le groupe Snef, en vue d’acquérir 70 % de Snef Telecom. La réalisation de la cession devrait intervenir au cours du deuxième trimestre 2022. « Cette acquisition permet à Eiffage Énergie Systèmes d’entrer dans le marché à forte croissance des télécommunications mobiles, porté par le développement des technologies 5G. elle vient compléter l’offre et les expertises d’Eiffage Énergie Systèmes auprès des acteurs de l’industrie et du tertiaire », a précisé le groupe dans son communiqué.

200 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2021

Il faut dire qu’avec cette prise de participation, la branche énergie du géant français de la construction et des concessions s’offre un acteur de poids sur le marché des réseaux télécoms. Fondé à Marseille, il y a vingt ans, Snef Telecom totalise actuellement 1 000 collaborateurs. Si le montant de l’opération n’a pas été dévoilé, le chiffre d’affaires réalisé pour l’année 2021 par Snef s’établit à 200 millions d’euros. Depuis ses débuts, le groupe s’est distingué par son savoir-faire en matière de télécommunications : ingénierie, déploiement, maintenance et exploitation des réseaux fixes et mobiles. Parmi ses clients, se trouvent les quatre opérateurs télécoms français : Free, Bouygues, Orange et SFR, ainsi que des équipementiers internationaux, à l’instar de Nokia, Huawei, Ericsson ou encore Cisco. L’entreprise travaille également auprès de collectivités locales françaises et des grandes enseignes de la distribution telles qu’Auchan ou encore IKEA.

Cap sur la 5G

Avec cette prise de participation, Eiffage met un pied dans la 5G et s’offre la possibilité d’ajouter la brique télécoms à ses solutions. Le marché des infrastructures réseaux est aujourd’hui en forte accélération, largement porté par le déploiement de la technologie 5G. Ainsi, en 2020, le montant des dépenses générées par la 5G en France, comprenant la construction et l’opération des réseaux ainsi que les smartphones atteignait 2 milliards d’euros, selon l’Observatoire 2021 de la filière 5G en France. Un chiffre qui, toujours selon l’organisme, pourrait atteindre entre 27,7 et 23,3 milliards d’euros en France, à horizon 2027. Le nombre d’entreprises actives sur la 5G en France s’établit actuellement à 250, générant entre 6 000 et 8 000 emplois directs. De façon indirecte, ce sont près de 100 000 emplois qui sont concernés.

Vers une concentration du secteur

Cette tendance de marché bénéficiera à l’ensemble des acteurs de la filière : depuis les équipementiers aux opérateurs, en passant par les spécialistes réseaux. Ces derniers devront être à même de délivrer rapidement des solutions de déploiement, de maintenance et d’exploitation des réseaux télécoms, afin d’équiper l’Hexagone en 5G, conformément à l’objectif du plan France 2030. Pour accélérer le déploiement, les grandes entreprises françaises, à l’instar d’Eiffage se positionnent sur des plus petites entités, à même de leur délivrer rapidement de nouvelles capacités de production.

Faites-vous accompagner

Le secteur des réseaux de télécoms est actuellement très dynamique. Les PME et ETI sont activement étudiées par les grands groupes en vue d’une acquisition. Grace à leur expertise sectorielle, les spécialistes d’AURIS Finance vous accompagnent dans vos projets d’acquisition ou de cession.
Contactez-nous