Retour aux actualités

Métavers : le nouveau passage obligé ?

metaverseDe plus en plus d’enseignes s’affichent dans les mondes virtuels. Objectif affiché : être présents là où les consommateurs et notamment les plus jeunes d’entre eux ont coutume de flâner. Après les maisons de luxe et les entreprises High-tech, c’est au tour des géants de la grande distribution de s’immiscer dans le métavers. Les experts d’AURIS Finance, cabinet de conseil en fusion-acquisition, vous livrent leur analyse de cette nouvelle tendance.

Bienvenue dans la troisième dimension

Le métavers (de l’anglais metaverse) est un monde virtuel connecté à Internet dans lequel les interactions se font en 3 Dimensions. Né de la science-fiction et inspiré des jeux vidéo, il est aujourd’hui en passe de s’étendre à d’autres sphères d’Internet, a l’instar des réseaux sociaux. C’est ainsi, par exemple que l’entreprise Facebook crée en 2004 par Mark Zuckerberg a récemment changé de nom pour devenir Meta. Le groupe a ainsi investi quelques 10 milliards de dollars pour développer ces mondes immersifs.

Pour l’utilisateur, le Métavers est un espace de réalité virtuelle en trois dimensions où se mêlent bruitages, musiques et graphismes hyper réalistes. À terme on pourrait aussi imaginer que d’autres sens soient sollicités comme le toucher ou l’odorat. Chaque visiteur du Métavers est représenté par un avatar. Pour s’y connecter, un casque de réalité virtuel comme ceux d’Oculus par exemple, acquis par Facebook pour 2 milliards de dollars, est nécessaire.

Le futur d’Internet

Beaucoup d’experts du digital prévoient la généralisation de ces mondes virtuels sur Internet. Selon une étude Gartner, en 2026, 25 % de la population passera une heure par jour sur le métavers pour consommer, apprendre, travailler ou se distraire. Pour l’heure, ces univers virtuels sont encore à leurs prémices, Internet restant largement en deux dimensions. Parmi les artistes précurseurs nous avons pu apercevoir en pleine crise du Covid-19 le français Jean-Michel Jarre donner un concert de nouvel an 2021 au sein d’une cathédrale Notre-Dame de Paris totalement digitalisée contribuant à faire connaître ces techniques au grand public, même si l’essentiel des spectateurs l’ont été sur des canaux traditionnels comme Youtube et BFM TV. Pour citer les plateformes qui se développent très rapidement, nous retrouvons Roblox, Meta, Sandbox ou encore Decentraland.

Les grandes enseignes misent aussi sur le Métavers

C’est au sein de ces espaces que les grandes enseignes font aujourd’hui leur incursion. Dès le début de l’année 2022, des maisons de luxe se sont positionnées sur le Métavers. C’est ainsi par exemple que Philipp Plein à la tête de la maison de mode éponyme a déboursé 1,2 million d’euros pour acquérir 16 400 mètres carrés dans le métavers Decentraland. Quelques jours plus tard, les maisons Kenzo et Gucci annonçaient des initiatives similaires. Début mars, c’était au tour des géants de la grande distribution de s’immiscer dans le métavers.

« Anticiper les évolutions des habitudes de consommation »

C’est ainsi que le groupe Carrefour a acquis un terrain de 82 000 mètres carrés dans la plateforme du jeu Sandbox. Pour l’heure, l’usage qui sera fait de la parcelle est en cours de réflexion. Casino Leader Price s’est également positionné sur Sandbox et devrait y activer son premier dispositif dès la fin du mois d’avril. Celui-ci sera destiné aux membres du Club Leader Price qui y trouveront un jeu autour du thème de l’alimentation. Les récompenses obtenues pourront par la suite être utilisées en bon d’achat en ligne ou dans les magasins de l’enseigne. Avec cette incursion, le groupe entend « anticiper les mutations de la société et les évolutions des habitudes de consommation afin de s’adapter aux nouveaux besoins des clients », a fait savoir le groupe dans un communiqué. S’il peut s’agir aujourd’hui d’expérimentations, celles-ci pourraient offrir des expériences bien plus abouties dans les années à venir.

Quand les actifs réels deviennent virtuels

Au sein d’une entreprise, les propriétés immobilières sont considérées comme des actifs réels qui viennent, dans le cas d’une opération de cession ou d’acquisition, s’ajouter à la valorisation d’une entreprise. Avec le développement du Métavers, les marques sont désormais propriétaires d’espaces immobiliers virtuels. Un nouvel élément à prendre en considération lors de la valorisation d’une entreprise. Par ailleurs, ces espaces entrent en jeu dans la stratégie globale de l’entreprise. Comment une entreprise peut-elle valoriser ses mètres carrés dans le Métavers ? Comment les prendre en compte dans une opération d’acquisition ? Sont-ils liquides ? Comment les comptabiliser au bilan ? Pour toutes ces questions, les experts d’AURIS Finance, grâce à leur expertise sectorielle, sont à même de vous accompagner.
Contactez-nous