Suivez-nous
sur Linkedin
Suivez-nous
sur Twitter
Retour aux actualités

Ressources Humaines : Bilan des Fusions-Acquisitions en 2020

Focus sur l’activité du travail temporaire en 2020

L’activité travail temporaire a accusé un repli historique pendant le 1er confinement, affichant une évolution du nombre d’intérimaires au planning de -22%, -56% et -34%, respectivement pendant les mois de mars, avril et mai, en comparaison avec les mêmes mois de l’année précédente. Le secteur affiche ainsi un repli moyen de l’ordre de 30% au premier semestre.

 S1 : -30% (moyenne)S2 : -15% (moyenne)
Planning IntérimairesJanv.Fév.MarsAvrilMaiJuinJuill.AoûtSept.Oct.Nov.Déc.
Indice mensuel
2020 vs 2019
-7,00%-5,50%-21,90%-55,90%-46,40%-34,30%-25,60%-20,10%-15,30%-12,20%-13,20%-8,20%

Source : Prisme Emploi

Le nombre d’intérimaires s’est rapidement redressé au second semestre 2020 mais reste inférieur à celui du second semestre 2019 d’environ 15% en moyenne. L’activité affiche donc en fin d’année des performances comparables à celles atteintes par le secteur en 2017 (soit environ 700.000 ETP).

Ressources humaines Focus sur l’activité du travail temporaire en 2020Dans ce contexte de crise sanitaire, le nombre d’opérations de cessions-acquisitions s’est contracté en 2020 par rapport aux années précédentes.

Les principales transactions opérées dans le secteur des Ressources Humaines en 2020

Un bilan 2020 en repli dans un contexte de crise

En 2020, le secteur des Ressources Humaines, à l’instar de nombreux pans de l’économie, a été largement marqué par la crise sanitaire de la Covid-19 et les mesures prises par le gouvernement pour endiguer la pandémie.

Cette conjoncture a fortement affecté le volume des opérations de fusions-acquisitions dans le secteur des RH après un début d’année pourtant prometteur. En effet, plus de 35% des transactions recensées ont été réalisées uniquement sur les 2 premiers mois de l’année.

Les décrets du 16 et 17 mars, instaurant un confinement strict, ont engendré un repli historique du secteur, les activités de travail temporaire et de recrutement ayant respectivement chuté de 40% et 49% en moyenne entre mars et mai 2020. Les différentes mesures visant à soutenir l’économie en général et le secteur des RH en particulier (reconsidération des agences de travail temporaire comme commerces essentiels, PGE, second confinement plus flexible que le premier) ont permis une reprise d’activité du secteur, sans pour autant atteindre des performances comparables à celles historiquement élevées de l’exercice 2019.

Le volume des opérations de rapprochement dans le secteur des RH n’a, par ailleurs, pas enregistré de rebond au second semestre, contrairement à la moyenne des autres secteurs d’activité. En effet, il ressort du bilan 2020 un second semestre plus en retrait du fait d’un excellent début d’année et de prévisions pessimistes quant à l’atterrissage 2020.

Dans un contexte économique affectant les performances économiques et financières des entreprises, et malgré une forte demande des acquéreurs, de nombreux dirigeants ont souhaité ajourner leur projet de cession pour renouer avec les niveaux de valorisation attendus pré-Covid.

En outre, la crise actuelle a donné un coup de frein aux projets d’acquisition à l’international, après un exercice 2019 marqué par plus d’une dizaine d’opérations cross-border menées par des acteurs français des Ressources humaines.

Une baisse des opérations en « trompe l’œil » ?

Paradoxalement, nous avons constaté une dynamique assez soutenue des négociations au cours de l’année 2020, portée par la volonté de nombreux acteurs de poursuivre leur développement par croissance externe, dans un marché où la concurrence importante (pression sur les prix) et l’émergence d’acteurs « digitaux » (IZIWORK, Mistertemp…) incitent à la concentration.

Aussi, les périodes de confinement successives ont ralenti les opérations en cours (difficultés d’organisation des due diligence, banques très sollicitées par le PGE…), mais de nombreuses opérations planifiées pour l’exercice précédent se concrétiseront début 2021. Nous pensons ainsi que le bilan 2020 ne reflète pas fidèlement la dynamique sectorielle.

Extrait des opérations de cessions-acquisitions impliquant des acteurs français du secteur des RH en 2020

L’année 2020 a, par ailleurs, été marquée par le rapprochement des groupes LIP et Mantrans, permettant au groupe LIP de conforter sa position de spécialiste et de se hisser dans le top 15 des groupes de travail temporaire de l’hexagone.
AURIS Finance est intervenu comme conseil exclusif des actionnaires de Mantrans dans cette opération.

Société CibleType d'opérationCA Cible K€AcquéreurActivité CibleDate opération
MANTRANSCession-Acquisition80 000LIPIntérim Transport-LogistiqueJanvier
CELTIC EMPLOICession-Acquisition25 000INTERACTIONIntérim GénéralisteFévrier
BIZNESSParticipation 40%12 000ACTUAL-LEADERFormationJuillet
CCLDParticipation 75%9 000ACTUAL-LEADERRecrutementJuillet
TRINOMECession-Acquisition8 500SOLANOIntérim Multi-spécialisteMars
DEVELOP'INVESTParticipation 70%8 000ALIXIOFormationFévrier
CRESCIMENTUMParticipation 70%8 000CEGOSFormationFévrier
ABSOLISCession-Acquisition6 500AXELISIntérim GénéralisteFévrier
ASTERIMCession-Acquisition3 100INTERACTIONIntérim Multi-spécialisteJuin
SSB JOBCession-Acquisition3 000DOMINOIntérim GénéralisteOctobre
QUIBLIER CONSEILCession-Acquisition3 000HAPPY TO MEET YOURecrutement et conseil RHMai
HR DIRECT INTERIMCession-Acquisition2 500COOPTALISIntérim européenFévrier
SATICOCession-Acquisition2 000AXIAIntérim BâtimentJuin
INALVEA DEVELOPPEMENTParticipation 50%1 000MARE NOSTRUMServices RHOctobre
LA RELEVECession-Acquisition1 000TEAMINSIDE GROUPRecrutementMars
PSYACession-AcquisitionNDHUMAN & WORKConseil RHAvril
REMPLAFRANCECession-AcquisitionNDADECCOJobboard spécialiséOctobre

Les principaux leviers de croissance des acteurs des RH observés en 2020

Le développement de nouvelles expertises sur des segments de marché stratégiques en temps de crise, illustré par :

     – L’acquisition de Remplafrance par Adecco, start-up proposant un jobboard et des prestations de conseil en recrutement exclusivement dédiés au secteur de la santé ;
     – La prise de participation de Marenostrum au capital d’Inalvea Developpement, spécialisé dans la gestion des Ressources Humaines dans le secteur de la santé ;
     – La prise de participation d’Actual-Leader au capital de CCLD recrutement, spécialiste des secteurs du commerce et de la distribution.

Le développement du maillage géographique, comme en témoignent :

     – La reprise du réseau des 8 agences bretonnes de Celtic Emploi par le groupe Interaction ;
     – La cession d’ABSOLIS à Axelis permettant à ce dernier de renforcer ses activités sur le territoire nantais ;
     – L’acquisition de Trinome par Solano, qui poursuit ainsi son développement en région PACA.