Retour aux actualités

Enedis se prépare au risque de délestage

Enedis Energie centrale nucléaireC’est une réalité. La France pourrait cet hiver devoir procéder à des délestages ciblés pour éviter une panne généralisée d’approvisionnement en électricité. L’ensemble des acteurs économiques se prépare aujourd’hui à ce qui pourrait bientôt devenir une nouvelle réalité, au premier rang desquels les énergéticiens. Quelles incidences sur le fonctionnement des PME et ETI ? Les experts d’AURIS Finance, cabinet de conseil en opérations de fusion-acquisition décryptent.

Dans un contexte géopolitique très incertain, le risque de tensions sur le réseau national d’électricité s’intensifie. Les experts situent la période la plus critique au mois de janvier 2023. Ainsi, dès le début de la nouvelle année, un manque d’électricité nucléaire pourrait amener à des délestages programmés afin d’éviter une panne généralisée. Face à cette situation inédite, le gestionnaire du réseau de distribution électrique Enedis, s’organise. Début décembre, la filiale d’EDF accueillait des journalistes au sein de l’une de ses agences de conduite régionale pour donner à voir la façon dont Enedis se préparait à d’éventuels délestages.

Inégalités territoriales

Sur le territoire hexagonal, les 28 agences de conduite régionales d’Enedis ont la charge la surveillance et la sécurité du réseau. En cas de déséquilibre entre offre et demande, RTE donne l’alerte et Enedis peut alors procéder à des délestages. Au-delà des exemptions, via les listes des clients prioritaires élaborées par les préfets, (hôpitaux, laboratoires, patients à haut risque vital et sites liés à la sécurité nationale), toutes les régions françaises pourraient être concernées. « Nous ferons porter l’effort en tournant sur l’ensemble de la population, selon un principe de solidarité », avait indiqué Thierry Sudret, directeur exploitation et systèmes d’Enedis dès le mois d’octobre, écartant toute possibilité de favoritisme. Reste que certaines zones seront bien moins concernées que d’autres : c’est le cas de Paris et de sa proche périphérie, dont la densité du réseau hospitalier empêche la réalisation de coupures ciblées.

Un tissu économique mis à mal

Pour les autres territoires, les coupures n’interviendraient qu’en dernier recours et les usagers en seraient informés au préalable. Le principe de coupures tournantes devrait permettre de ne pas faire porter le délestage sur une même zone deux fois dans la même semaine. Par ailleurs, les temps de coupure ne devraient pas excéder deux heures consécutives et se concentrer sur les pics de consommation, soit entre 8 heures et 13 heures et 18 heures et 22 heures. Des aménagements qui pourraient peser sur la capacité de production de nombreux secteurs.

Dégradation des niveaux de trésorerie

Les entreprises sont aujourd’hui confrontées à un nombre grandissant d’incertitudes. L’inflation, la hausse des coûts de l’énergie et les possibilités de délestages pèsent sur leur capacité à prédire sereinement leur avenir. De fait, 32 % des dirigeants de TPE et PME anticipent une dégradation de leur trésorerie au cours des prochains mois. Dans ce contexte, les intentions d’investissements reculent. Seuls 49 % des dirigeants ont investis en 2022 et un tiers d’entre eux estime que leurs investissements seront en baisse à l’avenir. Dans un contexte incertain, bon nombre d’entre eux choisissent de préserver leur trésorerie en remettant les dépenses importantes à plus tard, a l’instar par exemple des capacités de production.

Faites-vous accompagner

Si la période est incertaine, de nombreuses opportunités s’offrent aujourd’hui aux chefs d’entreprises qui ont la possibilité d’initier de nouveaux projets structurants pour leur entreprise. À la condition toutefois de s’entourer du conseil d’experts. Les spécialistes d’AURIS Finance spécialisés par secteurs vous accompagnent tout au long de vos opérations de rachats et de cessions d’entreprises. Aguerris aux problématiques de trésorerie spécifiques à chaque entreprise ils se placent à vos côtés, dans la négociation des financements et la rédaction des clauses de rachat ou de cession.

Contactez-nous